Crise FCC-CACH : l’UDPS Arizona suggère à Tshisekedi « de nommer un informateur » pour identifier une nouvelle majorité parlementaire

Dans un mémorandum adressé au président de la République et dont une est parvenue à ACTU7.CD le 11 novembre 2020, la Section UDPS-ARIZONA propose à Félix Tshisekedi de nommer un informateur pour l’identification d’une nouvelle majorité parlementaire.

« La section UDPS Arizona remercie le Chef de l’Etat, garant du bon fonctionnement des institutions de la République, pour son initiative salutaire visant à lancer une consultation nationale des leaders politiques et sociaux du pays, en vue de forger une Union Sacrée des forces politiques et sociales en ce moment délicat dans noter pays pour soutenir activement son programme de gouvernance, centré sur le développement et la prospérité de son peuple », lit-on dans ce moment.

A en croire Jean-Paul Beleshay président sectionnaire, « eu égard à votre dernière adresse a la Nation, le vendredi 23 Octobre 2020, par laquelle vous avez souligné la nécessité de ces concertations nationales pour donner suite aux divergences profondes et persistantes au sein de la coalition, portant sur des questions essentielles de la vie de la Nation, créant ainsi un blocage dans l’exécution de votre mandat, la Section UDPS-ARIZONA suggère deux démarches politiques et salutaires :
1. La nomination d’un informateur, afin de vérifier la constitution d’une nouvelle majorité parlementaire;
2. Au cas contraire du point un, la dissolution de l’Assemblée Nationale pour programmer des nouvelles élections législatives anticipées ».

Lire aussi  "La restauration d'un état de droit n'est pas un leurre mais le fruit d'une volonté politique" ( F. Tshisekedi)

« Nous estimons que ces deux suggestions restent d’actualité et qu’elles constituent un tremplin pour la recherche d’une solution à la crise institutionnelle consécutive aux manœuvres des ennemis du Peuple visant à perturber la paix sociale et le développement de la RDC basés sur le programme de votre quinquennat », déclare l’UDPS Arizona qui « est d’avis qu’aucun accord politique ne peut être placé au-dessus de la Constitution de la République ».

Après les consultations initiées depuis la semaine dernière, Félix Tshisekedi fera une communication au peuple sur les décisions qu’il aura prises sur l’avenir du pays.

Jeff Kaleb

Lire aussi

Les plus populaires