Kasaï/Réhabilitation Pieme : La société civile exige de la Cour constitutionnelle la « correction de l’erreur matérielle »

 

Les organisations de la société civile du Kasaï exigent la « correction des erreurs matérielles contenues dans l’arrêt de la Cour constitutionnelle réhabilitant Dieudonné Pieme comme Gouverneur de la province du Kasaï ».

Dans un mémorandum ce mercredi 23 juin 2021, adressé au Président de la République et déposé à l’Assemblée provinciale du Kasaï, ces organisations ne digèrent pas cette réhabilitation de Dieudonné Pieme alors que déchu par l’organe délibérant de la province pour des raisons de détournement des deniers publics notamment.

« En effet, par son arrêt du 18 juin 2021, la Cour constitutionnelle a décidé de réhabiliter D. Pieme en qualité du Gouverneur, pourtant déchu par l’Assemblée provinciale en avril 2021 pour des faits de détournement des deniers publics, mesgestion et incapacité de gérer la province », ont-ils écrit dans ce mémo consulté par ACTU7.CD.


Et d’ajouter :  » (…) Cette décision de la Cour constitutionnelle est contestée par toutes les couches de la population qui demandent à la Haute cour de corriger rapidement ou revenir sur sa décision (la jurisprudence lors des contentieux électoraux de 2018) ».

Lire aussi  Ituri/Élections : À Nyakunde, des personnes de troisième âge en difficulté d'utilisation de DEV

Ces structures de la société civile du Kasaï confirment que l’état de la province a évolué en l’absence du Gouverneur Dieudonné Pieme.

« Monsieur le Président, dans deux mois seulement de l’absence du Gouverneur Pieme à la tête de la province, le Kasaï a connu une avancée significative qui présage le décollage de cette entité », rapportent-ils.

Il est à noter que le Gouverneur Dieudonné Pieme a été réhabilité le 18 juin 2021, par la Cour constitutionnelle après le dépôt de sa requête à la suite de sa déchéance par l’Assemblée provinciale le 21 avril 2021 dernier

Diaris Kindako, à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires