ESU/Kananga : L’ U.KA promet de prouver la viabilité de sa faculté de médecine (Communiqué)

La circulaire du ministre de l’enseignement supérieur et Universitaire (ESU) interdisant le recrutement des nouveaux étudiants dans les universités dont les facultés de médecine sont déclarées non viables, ne cesse de susciter des réactions en République Démocratique du Congo. La dernière en date est celle l’Université Notre-Dame du Kasayi (U.KA) victime de cette décision.

Ce lundi 20 septembre 2021 à Kananga, par un communiqué dont une copie est parvenue à ACTU7.CD, cette institution invite toute la communauté de l’UKA et le grand public à garder le calme face à cette situation.

 » le Recteur de l’Université Notre-Dame du Kasayi porte à la connaissance de la communauté Universitaire de l’UKA et du grand public que nous avons suivi, à travers les médias, la circulaire (…) du ministre de l’enseignement supérieur et Universitaire portant interdiction de recrutement des étudiants dans les universités dont les facultés de médecine sont déclarées non viables », peut-on lire dans ce document signé par le professeur Josephine Bitota Muamba, rectrice de l’UKA.


Et de poursuivre,  »en attendant la notification officielle de celle-ci à notre Université, nous invitons toutes les étudiantes et tous les étudiants, leurs parents ou tuteurs ainsi que toute la communauté Kasaienne à garder le calme ».

Le numéro 1 de cette Université rassure que les autorités académiques de cet alma mater sont à l’œuvre afin d’apporter les éléments en faveur de la viabilité de la Faculté de médecine de l’UKA, qui, ajoute-t-elle, est le patrimoine commun et la fierté de la Province.

Au professeur Josephine de conclure que  » la devise de l’UKA, étant spes populi, Res sacra, l’espoir du peuple Kasaien constitue pour nous la chose sacrée pour laquelle nous ne ménageons aucun effort ».

Par ailleurs, Maître Evariste Tshilombo, conseiller juridique de l’UKA indique que l’université notre dame du Kasayi peut fournir des éléments de preuve en faveur de la viabilité de sa faculté de médecine.

 » les autorités de l’UKA sont à pied d’oeuvre pour saisir le ministre, après notification, par un recours afin que le ministre par une autre circulaire autorise la faculté de médecine de l’UKA à pouvoir fonctionner. Car l’UKA peut fournir des éléments de preuve de la viabilité de sa faculté de médecine », a-t-il conclu.

L’Université Notre-Dame du Kasayi a ouvert ses portes avec la faculté de médecine en 1996 à Kananga au Kasaï-Central en République Démocratique du Congo. Aujourd’hui, cette faculté a produit plusieurs médecins reconnus et respectés au niveau tant provincial, national qu’international et parmi ces médecins, certains sont aujourd’hui docteurs à thèse de médecine, précise Maître Evariste Tshilombo.

Jérémie Descon Muambi à Kananga

Lire aussi

Les plus populaires