Kibassa à propos de la suppression du RAM : « Le gouvernement mettra tout en œuvre pour apporter des solutions idoines aux cris de détresse des compatriotes »

 

Le Ministre des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a rassuré les députés nationaux sur l’engagement du gouvernement de la République à apporter des réponses idoines « aux cris de détresse de la population, exprimés à travers ses élus ».


Selon lui, le gouvernement de la République, sous la conduite du Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde et le leadership du Chef de l’État Félix Tshisekedi reste préoccupé par tout ce qui intéresse le peuple.

« Soyez rassurer que le gouvernement mettra
tout en œuvre pour apporter des solutions idoines aux cris
de détresse des compatriotes exprimés à travers ses représentants légitimes que vous êtes », dit Augustin Kibassa en réponse à une des préoccupations soulevées par la représentation nationale, notamment celle liée à l’option de la suppression du RAM (Régistre des Appareils Mobiles).


Toutefois, Augustin Kibassa Maliba a aussi éclairé la lenterne des élus nationaux sur le cadre juridique qui institue la redevance RAM et qui ne fait pas de lui propriétaire de ce projet.

« C’est pourquoi en vertu du parallélisme de forme et des compétences, je me suis fait le devoir de saisir officiellement le gouvernement, compte tenu du fait que la question de la mise en œuvre du RAM a été discutée et décidée en conseil de Ministre », a-t-il ajouté.

Le Registre des Appareils Mobiles a été institué par le décret n°20/005 du 9 mars 2020 modifiant et complétant le Décret n°012/15 du 20 février, fixant les modalités de calculs et les taux de revenus des prestations de l’ARPTC (Autorité de Régulation de la Poste et télécommunications du Congo).

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires