LINAFOOT : La FECOFA met fin aux points obtenus au bureau après dénonciation d’un adversaire

 

À dater de ce mercredi 20 octobre 2021, seules les réclamations précédées des réserves d’usage formulées avant le coup d’envoi du match doivent être la voie légale pour toute contestation sur la qualification des joueurs dans votre championnat ». Telle est l’instruction donnée au président a.i de la commission de gestion de la Ligue Nationale de Football (LINAFOOT) par la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA).


Dans une correspondance signée par Donatien Tshimanga et Belge Situatala, respectivement président a.i et secrétaire général de la FECOFA, l’instance faîtière du football dit se conformer à l’article 298 de ses règlements généraux sportifs.

« Nous avons le privilège de vous faire observer par la présente que la dénonciation n’est pas un mode de saisine consacré ni par les R règlements généraux sportifs de la FECOFA, ni par le règlement de la 27è édition de votre championnat », fait savoir la FECOFA.


Et de poursuivre, « le fait qu’il n’existe pas le délai contregnant pour introduction d’une contestation, ouvre la voix à certaines pratiques antisportifs dans le chef des dirigeants et autres acteurs de football ainsi qu’à une certaine probable remise en question des résultats acquis sur le terrain, parfois déjà homologués ».

La décision de la FECOFA de mettre fin aux points obtenus au bureau fait suite aux nombreuses plaintes formulées. Plusieurs équipes engagées au championnat national Vodacom Ligue 1 gagnent après recours introduit contre les adversaires alors qu’il a été battu sur le terrain. La même situation a causé du tort à V. Club qui a vu ses 9 points retranchés au profit de ses adversaires après une dénonciation par Don Bosco.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires