Visite officielle chez « Ambongo » : Régime Fatshi et catholiques, paix armée? [Édito]

 

Les images ne mentent jamais autant qu’elles ne disent que demi-vérités. Néanmoins, les faits sacrés soumis à une analyse livrent bien plus que les personnes en images disent ou feignent.


Le Cardinal Fridolin Ambongo a reçu mardi 23 novembre 2021 le Premier Ministre Sama Lukonde, le président du Sénat Bahati Lukwebo, le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso et François Beya, Conseiller spécial du Chef de l’État en matière de sécurité. Il sied de noter que cette visite s’est effectuée ;

Primo, dans un contexte de convergence parallèle entre FCC de Kabila, Lamuka de Martin Fayulu connu Mafa ainsi que les confessions regilieuses dont la sempiternelle Église Catholique Romaine.



Secundo, dans un laps de temps où front patriotique est né et qu’après les perspectives 2023 sont selon certains analystes moins claires qu’avant pour la Fatshisphère, l’enquête  » internationale  » CONGO Hold-up est publiée.

Nullement fait anodin. Après la clameur numériquement congolaise sur Facebook, Twitter et Dieu sait où, quiconque dit tout comprendre vrai et faux, sur le dossier.

Des faits : Kabila a été affaibli politiquement avec le renversement de la majorité au Parlement par le débauchage de sa  »  » majorité, Kabila est en train d’être spectaculairement attaqué par une démarche qui, sortie après les annonces de sa soi-disant candidature pour 2023, tend à l’affaiblir cette fois-ci de son entourage familial.

Avertissement ? Démarche visant sa personne physique? Attaque sur sa personne ? Dans certains milieux  »  » éclairés l’on se demande sur tout et rien. Cette démarche quelle que soit son intension n’aura-t-elle pas d’effets retours? QUIZ.

Alors que l’Eglise Catholique Romaine fort de son poids international dans un décor international où Kabila s’est vendu allègrement à l’international reçoit les dignitaires, il y en a de ceux qui y scrutent le pacte d’une paix armée. Quelle est la suite? Le spectre de 2023 a commencé à réveiller autant, réconcilier anges et démons. La paix armée entre Kabila et Félix Tshisekedi est une paisible anomalie ou un incommensurable pandémie ? 2022 livre ses secrets. Décembre 2021 peut-être. D’une chose une, ces jeux, leurs joueurs ainsi que les enjeux, décrivent tous que mieux vaut une paix armée qu’une guerre sanglante. N’est-ce pas?

Danny Ngubaa/CP

Lire aussi

Les plus populaires