Zéro trou et Tshilejelu, une illusion à Gombe et Barumbu

 

Lancés avec pompe par les autorités congolaises il y a quelques mois à Kinshasa, les projets Zéro trou et Tshilejelu, mordent la poussière dans plusieurs coins de la capitale. Une illusion sans commune mesure.


Le cas des Communes de Barumbu et Gombe principalement les avenues Kasaï et Kabasele Tshamala ex Flambeau reliant les deux municipalités et des voies d’accès au centre ville ( Gombe ) en provenance de la partie Est de Kinshasa, illustre bien l’échec.

L’avenue Kasaï offre un spectacle désolant depuis un long moment. Dans un état de délabrement avancé, l’avenue Kasaï passe pour un cas oublié alors que c’est une voie d’intérêt commun.



Les quelques véhicules qui osent affronter le danger sur l’avenue Kasaï dans son tronçon Itaga – commerce, sont confondus par l’état de la chaussée. Pour fuire le danger, les conducteurs dévient sur Itaga du reste coupée aussi.

Même spectacle sur l’ex avenue Flambeau autre fois bijou de Barumbu et Gombe, aujourd’hui méconnaissable. Le Chaos se situe dès l’entame au rond point Phoenix où s’effectuent des travaux trompe l’oeil jusqu’au niveau de Bralima avant de joindre le centre ville par le pont Bitshaku tshaku. Les nids de poules obstruent le passage à chaque pas.
Un autre danger qui guette les usagers de l’ex avenue Flambeau, ce sont les menaces d’effondrement du rail considéré comme pont non loin de Bralima. Le danger est permanent. Les risques de voir la voie ferrée se rompre sur Flambeau sont énormes. Une triste réalité qui appelle à l’action avant qu’un drame ne se produise.

Le pire c’est lorsqu’exclusivement pour Gombe commune administrative, plusieurs coins présentent un tableau qui laisse à désirer.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires