Opération zéro délinquant au Lualaba : dérapage de la police, Fifi sur le banc des accusés.

 

Au Lualaba, une des provinces issues du découpage territorial de 2015, l’heure est à la chasse des délinquants autrement appelés Kulunas. L’initiative est du gouverneur intérimaire, Fifi Masuka qui a instruit la police provinciale au profit du Service National, SN, dénoncent des témoins.

Le recrutement en soit est une initiative louable lorsqu’il est fait dans les normes. Seulement pour le cas d’espèce, là où le bât blesse c’est au niveau de procédure. Plusieurs jeunes au Lualaba sont pris de force et embarqués à destination de Kaniama Kasese. Une razzia qui fait parler même les nouveaux nés. La situation est alarmante, a confié un député national de ce coin du pays. Il y a dérapage sans que l’autorité provinciale ne pipe mot. Une forme de complicité à la base des dénonciations de la société civile de Lualaba.

Fifi Masuka, l’intérimaire donne l’impression d’applaudir ces actes de nature à violer les droits humains. Des innocents sont pris de force alors qu’ils sont loin de répondre au critérium fixé. Le gouverneur a.i du Lualaba est pointé du doigt dans ce qui se passe présentement dans cette province riche où la pauvreté dans le chef de la population contraste avec cette réputation de province riche en minerais. A en croire le témoignage du député Khiller Mubambe qui a saisi par la circonstance le vice-premier ministre de l’intérieur et sécurité Daniel Aselo, il y a urgence pour que ce que d’aucuns appellent drame puisse être stoppé net. Il sonne la même alerte pour le Haut-Katanga où la police et les autorités provinciales sont accusées de procéder aux arrestations des innocents qui sont directement acheminés à Kaniama Kasese.

Lire aussi  Bradage des postes aux Affaires étrangères : Tumba Nzenza accusée d'engager des parachutistes à travers les ambassades de la RDC

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires