Guerre dans l’Est : les médias aussi tuent la population!

En République Démocratique du Congo, la guerre a décidément plusieurs facettes. Le tout sous forme d’un complot ourdi contre les populations congolaises en général et celle de l’Est du pays en particulier.

Outre les armes à feu, il faut compter avec un autre ennemis, les médias. Au Congo, les médias internationaux comme nationaux ou locaux sont tenus à distiller au nom de la prétendue liberté de la presse. Une liberté devenue libertinage depuis des années. Sous d’autres cieux cependant, en pareilles circonstances, les médias font l’objet d’une sérieuse censure d’autant qu’il est question pour les dirigeants de protéger la nation en péril.

Alors que les congolais résident dans la partie Est peinent à fermer l’oeil à cause de l’activisme des groupes armés qui les tirent dessus, voilà que des médias se positionnent en tueurs impunis. C’est ici qu’il convient de rappeler les charges du ministère ayant dans ses attributions la gestion de la presse ou de la communication au pays. On ne sait pas comprendre que des individus journalistes ou Professionnels des médias se donnent la liberté de livrer des faussetés sans être punis. Dans leur mégalomanie ces anti- patrie, vont jusqu’à applaudir la perte d’une position par l’armée nationale. De s’interroger, jusqu’où ira-t-on dans cette posture indigne? Le Congo mérite des hommes de médias qui le portent. Prêts à se sacrifier pour son intérêt et non au nom de ceux qui font la geurre à son peuple.


Zamenga Odimbale

Lire aussi  Le Général John Numbi ne se retrouverait plus au Zimbabwe ni sur le continent africain!

Lire aussi

Les plus populaires