Visite du Pape François en RDC : l’appareil transportant le Souverain Pontife atterrira à l’aéroport de N’djili à 15 heures

Le Pape François vient de s’envoler pour la République Démocratique du Congo où il est attendu par les autorités politiques, administratives, ecclésiastiques et par de nombreux fidèles catholiques. L’évêque de Rome a quitté l’aéroport de Fiumicino à 8 heures 29 minutes, heure de Rome, à bord d’un vol ITA Airways et arrivera en RDC à 15 heures ce mardi 31 janvier.

Selon le programme de sa visite, le Souverain Pontife sera à Kinshasa, la capitale congolaise, jusqu’au vendredi 3 février avant de décoller pour Juba, capitale sud-soudanaise, du 3 au 5 février, pour accomplir sa mission de paix. Il s’agit pour le chef de l’Eglise catholique de son 40e voyage apostolique «œcuménique de paix» comme il l’a lui-même appelé dimanche 29 janvier à la fin de l’angélus, qui le conduira dans deux pays de la périphérie du monde, tous deux traversés par la très forte contradiction d’avoir un sous-sol très riche mais des populations rongées par la pauvreté et la violence.

La République démocratique du Congo et le Soudan du Sud attendent le Souverain pontife après de longs mois d’attente, depuis le report de la visite initialement prévue en juillet dernier.


Lundi soir, à la veille de son voyage, François s’est rendu en la basilique Sainte-Marie-Majeure pour prier devant l’icône de la Vierge Salus Populi Romani et lui confier son prochain voyage, avant de quitter la Maison Sainte-Marthe et de se rendre à l’aéroport. Il a, avant de quitter Rome, rencontré une dizaine de migrants et de réfugiés de la République démocratique du Congo et du Soudan du Sud, accueillis et soutenus, avec leurs familles, par le Centre Astalli de Rome.

Ils étaient accompagnés du préfet du dicastère pour le Service de la charité, le cardinal polonais Konrad Krajewski, indique VaticanNews.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires