RDC : « Certains animateurs de l’Église catholique s’arrogent le pouvoir d’utiliser leur chaire pour des cartes politiques » (JP Beleshay, UDPS-USA)

Des pasteurs de l’Église catholique recourent à la chaire pour des fins politiques, en lieu et place de rester focus sur l’enseignement de l’évangile. C’est le constat peu luisant fait par Jean-Paul Beleshay, représentant fédéral adjoint de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social au États-Unis d’Amérique, en charge de la Région du Sud-ouest qui compte treize (13) états.

Cette deuxième personnalité du parti présidentiel dans cette région, qui s’est notamment prononcé sur la visite papale au cours d’une émission radiotélédiffusée, affirme que l’UDPS/Tshisekedi ne peut pas tolérer ce modus operandi.

« Certains animateurs de l’Église catholique s’arrogent le pouvoir de donner des leçons politiques moyennant la corruption. Ils s’arrogent le pouvoir d’utiliser leurs chaires pour des cartes politiques. Et ça, c’est malheureux ! À l’UDPS, nous condamnons ! », a tonné cet ingenieur en électronique à Makolo Digital Radio Télévision.


Et de poursuivre : « Lorsqu’un prêtre vient pour utiliser la chaire de l’église et faire la politique, la réponse de l’UDPS sera aussi politique. Nous allons condamner cela et nous allons nous battre en tant que parti politique pour montrer que ce qui se passe dans l’Est du pays est une urgence nationale qui veut que tout celui qui est père religieux ou politique puisse commencer par dénoncer cela ».

Lire aussi  Assemblée nationale : Christine Mbalo validée députée nationale en remplacement de Maker Muangu

Jean-Paul Beleshay croit dur comme fer que les prélats ne devraient pas avoir des colorations politiques.

« Nous avons la politique dans une société, nous avons aussi la religion, c’est-à-dire les églises. En sociologie, l’église devrait être au milieu du village (…) Sur le plan politique, l’église ne doit pas être dans l’opposition ou au pouvoir, l’église devrait être au milieu », rappelle-t-il en précisant que personne parmi les prélats catholiques « n’a condamné ce qui se passe dans l’Est de notre pays », tant pendant la visite papale que dans les homélies ou encore les conférences de presse.

Visite papale, « réussite diplomatique de Tshisekedi »

Au cours de la même émission, Jean-Paul Beleshay est revenu de manière générale sur la visite du pape François en RDC. Le représentant fédéral adjoint de l’UDPS-USA en charge de la région du Sud-ouest, pense que c’est une réussite diplomatique à mettre à l’actif de Félix Tshisekedi.

Lire aussi  Kwilu : L'élection des membres du bureau définitif de l'Assemblée provinciale prévue ce vendredi

« C’est un grand succès à mettre à la tête du Président de la République (…) C’est le Président de la République qui, pendant sa visite au Vatican, a personnellement invité le pape à faire un voyage évangélique dans notre pays. Cela s’est concrétisé », s’est réjoui ce cadre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social dans la diaspora américaine.

Pourtant, sur les ondes de la Radio France International (RFI), le cardinal Fridolin Ambongo affirmait que cette visite papale n’était pas effectuée sur demande des autorités politiques.

Ci – dessous le lien youtube

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires