Matata Ponyo et Nicolas Kazadi : Ça tire à balles réelles !

 

Entre Matata Mapon sénateur de son état, ancien premier ministre et longtemps ministre des finances et l’actuel patron de ce Ministère, Nicolas Kazadi c’est la guerre totale. Les accusations mutuelles font perdre le souffle aux allergiques.

Le premier accuse le second de détournement des fonds de la Banque Africaine de Développement, BAD et de lui avoir exigé de payer 20% de rétrocommission avant que le gouvernement ne lui verse 1,9 millions de dollars pour les études que son cabinet « Congo Challenge » aurait réalisées en faveur de l’exécutif national.
Des propos qui ont provoqué la foudre des services de Nicolas Kazadi, accordant à Matata Ponyo un délai de trois jours pour donner le nom de la personne qui aurait exigé les 20% de rétrocommission faute de quoi, le sénateur serait traduit en justice.

Voilà, la menace d’assister à un spectacle désolant est réelle si l’on y prend pas garde. Matata Ponyo qui a déjà un premier dossier en justice en rapport avec le détournement des fonds destinés à la création du parc Agro industriel de Bukanga Lonzo, crie à l’acharnement pour l’écarter de la course à la magistrature suprême de décembre prochain.
De son côté, Nicolas Kazadi via ses services tente de mettre avant une certaine agitation dans l’homme à la cravate rouge née des performances réalisées par l’argentier national dans la mobilisation qualifiée d’historique, des recettes publiques jamais réalisée par Matata Ponyo. L’homme est traité de haineux en perte de vitesse.


Au-delà de tout, que retenir de ces accrochages mettant en scène deux personnalités publiques? Rien dans le sens de gain pour la population si non de l’exhibitionnisme béant. Si tirer dessus comme c’est le cas est une perte d’énergies alors que la nation en péril attend beaucoup de chacun d’eux selon, son domaine.

Lire aussi  Désordre à Lamuka : Exclu par Fayulu, Muzito constate à son tour l'auto exclusion de Fayulu et annonce un point de presse

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires