Transport en commun : la grille tarifaire de Ngobila boycottée !

 

Décidément, Gentiny Ngobila peine à inculquer la culture de respect des lois aux kinois. Or, c’est le thermomètre de la force d’une autorité appelée à agir en toutes circonstances.

C’est le cas de le dire, avec le dernier arrêté du gouverneur de la ville de kinshasa fixant la grille de tarification des transports en commun. Chauffeurs et propriétaires des véhicules rendus maîtres en la matière depuis un certain temps par la même autorité dont le silence faisait croire à une démission, ont décidé de boycotter la mesure du gouverneur. Nombreux ont tout simplement décidé de garder leurs engins à la maison. Rares sont ceux qui roulent et mettent en application la nouvelle grille.

Certains ne se gênent pas de conserver leurs prix habituels poussant divers motifs. Toujours est-il que la griffe de l’hôtel de Ville n’est pas suivie à la lettre. Pendant ce temps, les mesures d’encadrement font cruellement défaut. Pourtant après une longue période caractérisée par l’anarchie, l’autorité urbaine serait en mesure de s’imposer. Que nenni, rien de tel.


La situation sur le terrain se complique davantage. L’on se demande ce que réservent les chauffeurs au regard de l’incapacité de l’hotel de ville de Kinshasa à faire appliquer l’arrêté du gouverneur.

Lire aussi  PD 145 T au Sankuru : le territoire de Katako Kombe oublié

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires