Kasaï Central : Qui pour sauver la province ?

Le mal a atteint des proportions inquiétantes au Kasaï Central, une province qui a élu le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à 97%. Score incomparable. Mais récolte aujourd’hui ce que les analystes qualifient d’ingratitude.

Sans aucun projet en cours d’exécution ou déjà exécuté, cette province se meurt de sa plus belle mort. Une réalité triste. Les quelques projets prévus pour sortir ce coin du pays de son carcan n’ont été qu’illusion.
Le cas de la route Kalamba Mbuyi dont les travaux ont été lancés par le chef de l’Etat, il y a 8 mois. Longue de 350 km, les travaux d’ouverture de la piste sont à 47 km d’exécution de manière aussi pitoyable. Un tableau cruel et poignant.

Pourtant, cette voie publique relie la province du Kasaï Central à l’Angola via le port de Lobito. Son importance n’est plus de ce fait à démontrer pour le développement du pays. Voilà pourquoi le président de la République, se souvient-on s’était rendu d’urgence à Kananga pour procéder au lancement des travaux aujourd’hui au point zéro. Il y a lieu de s’interroger sur la vision de l’autorité provinciale appelée entre autres à faire le suivi des travaux. L’image qu’offre présentement le Kasaï Central est celle d’une province abandonnée à son propre triste sort. On ne le dira jamais assez.

Lire aussi  Consultations : Improvisations, invités non invités, désorganisation...quand le Protocole d'État rend un mauvais service à Félix Tshisekedi

La grande question ici est de savoir qui pour la sauver?. Le gouverneur UDPS John Kabeya fait la honte de son parti longtemps considéré comme l’espoir de tout un peuple. Il est incontestablement un mauvais casting pour le parti présidentiel. Il y a urgence de placer l’homme qu’il faut à la place qu’il faut à la tête du Kasaï Central.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires