Arrestation de Kalonda Salomon : contradiction dans le camp Katumbi

 

La stratégie est bien ficelée dans le camp Katumbi dans l’affaire, arrestation de Salomon Kalonda pour notamment détention illégale d’armes à feu. Le but est de chercher les voies et moyens de dérouter l’opinion sur des faits pourtant, vérifiables.

Peu après l’arrestation à l’aéroport de Ndjili de ce proche des proches du président de Ensemble pour la République, il a été avancé que la thèse de pistolet est une invention de la DEMIAP. Argument soutenu à bras le corps par les katumbilistes. Curieusement, et quelques jours seulement après, c’est Matata Ponyo, membre de l’opposition qui revient pour dire que le pistolet appartenait à son garde. Et que l’arme serait même perdue depuis le 25 mai dernier.

Contradiction ou diversion? la manie est connue de tous sauf que le moment choisi pour lancer le ballon d’essai n’est pas propice. Il pleut déjà sur Salomon Kalonda bientôt invité devant la barre pour démontrer la fausseté des accusations mises à sa charge par les services de renseignements militaires. L’on se rappelera que dans ses investigations, la DEMIAP aurait mis la main sur les conversations téléphoniques entre IDI Kalonda et les seigneurs de guerre qui écument la partie Est de la RDC.

Lire aussi  Lumumba, l'ombre de sa vision pour le Congo continue-t-elle de planer sur les dirigeants congolais?

Faits assimilables à une haute trahison. La grande question ici est de savoir, si le conseiller spécial de Moïse Katumbi pris dans son propre piège saura s’en sortir.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires