À quatre mois des élections : le CLC hors cadence !

 

La RDC s’apprête à organiser son quatrième rendez-vous électoral. Dans quatre mois exactement, les congolais seront appelés à élire leurs nouveaux dirigeants à tous les niveaux.

Cependant, l’heure semble aussi venue pour chaque acteur de la société de dévoiler sa face. Déjà, Martin Fayulu et consorts sont hors course. C’est la démocratie. Sur cette liste, il faut épingler la dernière sortie médiatique du Comité Laïc de coordination, CLC.

Des catholiques pour la majeure partie des intellectuels ayant fait du chemin sur le terrain politique. Pour cette catégorie des citoyens, le dialogue avant les élections. Le but ici selon eux est de rechercher les voies et moyens de mettre tout le monde d’accord autour de l’idéal élections dans les conditions requises, de créer une certaine cohésion et au finish, la paix. Émettre un avis est un droit. Seulement, à se demander ce que cet avis tardif peut bien apporter de nouveau à l’heure actuelle ? La cadence pour la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI : les élections rien que les élections et non autre chose. Certes, la politique dicte la societé et est à même de bouleverser les cartes présentement, la donne dialogue peut-elle produire le résultat escompté tant le pouvoir se trouve sur la voie des élections autant que, la CENI? Difficile de répondre par l’affirmative.

Lire aussi  Assemblée provinciale de Kinshasa : Godé Mpoyi réhabilité par la cour constitutionnelle

Aussi, faut-il ne pas se souvenir que la série des dialogues déjà organisés au Congo Kinshasa n’a profité qu’aux politiques et non à la population ? Une réalité amère. Pour ce faire, une frange importante de la société opte pour la voie des élections dans l’espoir d’atteindre tôt ou tard le but voulu avec des dirigeants, produits de la volonté du peuple.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires