Fermeture de plusieurs artères de Ngaliema, Kintambo et Selembao simultanément : une autre bourde signée Ngobila !

 

Il ne manquait que ça pour parler de bourde de plus signée Ngobila Mbaka, Chef de l’exécutif provincial de Kinshasa.

L’annonce de la fermeture de plusieurs axes comprenant les avenues Mbenseke Cimetière Mahenga Luye Landu Chrétienne et Libération dans les communes de Ngaliema, Selembao et Kintambo féra débat au regard des conséquences que cela va engendrer notamment sur le transport en commun.

Les embouteillages monstres qui rongent la ville de Kinshasa en général et chaque coin selon le cas, seront inévitablement, le partage des usagers de cette partie de la capitale congolaise. Prendre une initiative de fermeture de plusieurs axes comme c’est envisagé présentement dans les trois communes précitées, c’est risquer dans la mesure où, Kinshasa fait cruellement face à une carence des voies de circulation.


La raison de rénovation avancée ne tient pas. Faut-il rénover simultanément les routes lorsque les fameux travaux prévus théoriquement pour 15 jours, vont compliquer davantage le quotidien des kinois ? Assurément, non. Pour cela, pourquoi ne pas procéder autrement en attaquant le problème dans le sens de programmer le travail étape par étape?

Lire aussi  Pénurie d'essence à Kinshasa : Gérants, pompistes et Kadhafi, même moral

Les trois communes visées ont vu disparaître au fil des années, leurs routes secondaires. D’où, à la moindre erreur, il y a risque assuré de tout gâcher.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires