Candidat de l’église catholique à la présidence de la CENI, Hervé Diakese désormais porte-parole du parti de Katumbi

 

Nommé récemment porte-parole de Ensemble pour la République, parti de Moïse Katumbi, l’avocat Hervé Diakese n’est pas une figure à présenter pour ceux qui connaissent les milieux catholiques congolais.

Il s’est fait un nom au sein du Comité laïc de coordination, CLC, une structure portée par des intellectuels catholiques proches de l’opposition.
Hervé Diakese a été présenté comme candidat de l’église catholique à la présidence de la CENI. Ne remplissant pas les conditions requises, sa candidature fut rejetée par la majorité des chefs religieux en faveur de celle de Denis Kadima.

Selon certains analystes, sa nomination en qualité de porte-parole du parti de Katumbi en remplacement de Chérubin Okende Sengha assassiné au mois de juillet dernier et dont le corps n’est toujours pas mis sous terre, est une preuve irréfutable que les princes de l’église catholique sont au service de l’homme de Kashobwe.

Lire aussi  Vague des nominations dans la petite territoriale : qu'attendre des nouveaux bourgmestres de Kinshasa ?

Cette façon de faire anti norme, n’honore pas l’église. Le nouveau chef du département de la communication d’Ensemble pour la République, qui s’est empressé à renvoyer l’ascenseur à Katumbi devrait réaliser cette dimension pour comprendre que la nature à sa façon de rétribuer à chacun selon sa marche sous les cieux.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires