RAM-COPSVAM : Plus de 200 appareils mobiles déclarés comme volés, déjà retrouvés et restitués

 

Créée par l »arrêté ministériel numéro CAB/MIN/ PTNTIC/ AKIM/KL/KBS/002/2022 du 21/01/2022 du ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, PTNTIC, Augustin Kibassa Maliba, la Commission Permanente chargée du suivi des victimes de vol des appareils Mobiles, COPSVAM, ne cesse de réaliser des exploits.

À ce jour, plus de deux cents (200) téléphones déclarés comme volés ont déjà été retrouvés et restitués à leurs propriétaires. Quel exploit pour ce service RAM placé sous la direction de l’Autorité de Régulation des postes et télécommunications du Congo! Ainsi donc, les bénéficiaires sont rentrés dans leurs droits pour avoir fait confiance à la COPSVAM.

Pour les victimes de vol, perte des téléphones par tout autre sinistre, l’opportunité est là, il suffit de suivre la procédure ci-après pour être rétabli dans ses droits : – se rendre au siège de la COPSVAM situé dans les locaux de l’ancien casier judiciaire, faire une déclaration de perte de téléphone.
– ses prémunir de ses identités;
– laisser un autre numéro de contact par lequel la police judiciaire de parquet pourrait vous joindre en vue de vous restituer votre téléphone volé ou perdu, retrouvé.


Ceux qui sont en provinces, doivent se rendre auprès de leurs opérateurs pour introduire la requête.

Lire aussi  Kankonde rejette la suspension de son Dircaba par le vice ministre et confirme le contenu du communiqué sur l'assassinat de l'ambassadeur

Un rêve devenu réalité grâce au Registre des appareils mobiles, RAM, via la Commission Permanente de Suivi des Victimes de Vol des Appareils Mobiles, COPSVAM. C’est tout le monde qui salue déjà la magie du RAM.

Le vol de téléphones est un mal répandu dans plusieurs coins de Kinshasa. La COPSVAM est cette solution adaptée à tout sinistre. Ne pas hésiter de palper du doigt une réalité déjà vécue par les autres. Votre téléphone est précieux pour vos données. Une seule adresse, la COPSVAM, ancien local du casier judiciaire à Gombe.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires