Agression rwandaise : Kagame veut faire passer une résolution contre la RDC au congrès américain, un groupe de congolais des USA s’interpose !

 

Le Rwanda de Paul Kagame veut faire passer une résolution au Congrès américain à travers le Congressman Andre Carson, pour obtenir la condamnation de la République Démocratique du Congo (RDC) qui, selon lui, s’évertuerait à massacrer la population rwandophone Banyamulenge dans l’Est du pays, à travers les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) qui agiraient ensemble avec les Forces de Défense pour la Libération du Rwanda (FDLR). Mais seulement, les représentants des Américains d’origine congolaise résidant en Indiana et dans
d’autres États américains, ne comptent pas lui laisser faire.

Dans un mémorandum adressé au même député qui, selon nos sources, est financé par Paul Kagame en personne, ces congolais résidant au pays de l’Oncle Sam soulignent que cette résolution qui « fait écho aux sentiments prônés par la communauté Banyamulenge », ne reflète aucunement la vérité sur toute la ligne.

Ces congolais ont tenu à souligner toute la culpabilité qui pèse sur le Rwanda qui est cité dans plusieurs rapports des experts sur son implication dans les massacres de la population dans l’Est de la RDC à travers le M-23/RDF.

Lire aussi  Beni : au moins 17 personnes tuées par les ADF à Lisasa

« La résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies souligne la condamnation de la communauté internationale à l’ingérence extérieure en RDC, en soulignant la nécessité pour le Rwanda de se conformer aux normes établies de souveraineté et de non-ingérence. En plus, le Rapport du Groupe d’experts des Nations Unies sur la RDC met en évidence le
soutien continu du Rwanda à des groupes armés opérant dans la région, y compris le groupe terroriste M23. Ces conclusions soulignent l’urgence d’une action substantielle pour faire face à l’agression Rwandaise dont est victime la RDC et garantir la justice pour le peuple congolais », soulignent ces américains d’origine congolaise regroupé au sein du mouvement Congolese American Committee (CAC) dont le cooordonateur est l’Ingénieur Jean-Paul Beleshay.

L’intention de ce député américain en intelligence avec le Rwanda étant, selon plusieurs indiscrétions, « de préparer le terrain de la balkanisation de la RDC », les représentants des Américains d’origine congolaise résidant en Indiana et dans
d’autres États américains, lui demandent de reconsidérer son document.

Lire aussi  Beni : encore deux personnes dont un officier de l'armée tuées dans une justice populaire à Ruwenzori

« Compte tenu de ces révélations, il est impératif de reconsidérer votre proposition de résolution H.RES 991. Ne pas le faire non seulement perpétue la désinformation, mais compromet également les efforts en faveur d’une paix et d’une stabilité durables dans la région des Grands Lacs, en particulier en RDC. Nous vous exhortons à réexaminer votre proposition en ligne avec les principes d’équité, de justice, de respect des lois internationales et de la souveraineté de la RDC. Nous sommes convaincus, Monsieur le Congressman André Carson, que vous ferez preuve de leadership et d’intégrité en abordant ces préoccupations, réaffirmant ainsi votre engagement à défendre les droits et les intérêts de tous les électeurs, y compris ceux d’origine congolaise », note ce mémorandum.

Il faut dire que la situation liée à l’agression rwandaise a considérablement avancé sur le plan diplomatique. Les États-Unis d’Amérique ou la France, qui étaient quelque peu septiques sur ce dossier, ont ouvertement condamné le Rwanda en le citant nommément.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires