Coup de théâtre ou Justice à la congolaise ? William Kazumba serait libre comme un poisson dans l’eau après quelques heures de détention

 

Plusieurs sources annoncent sa libération après avoir vu les murs de la prison de Makala sans y entrer. Arrêté avec pompe samedi 27 avril, William Kazumba, selon des sources bien introduites, n’a vu que les murs de la prison de Makala à Kinshasa, de loin sans pénétrer l’enclos. Le spectacle donne des nausées.

Tout se serait négocié à bord du véhicule qui l’a conduit à la prison. Kazumba William, Directeur Général de l’OGEFREM serait libre comme un poisson dans l’eau. Il n’y a point de doute lorsqu’on connait les pratiques de la justice congolaise réputée malade. Ce mandataire public accusé de détournement des deniers publics n’a donc pas franchi les murs de la prison de Makala.

C’est ici le lieu de s’interroger sur le bien fondé des bruits de sirènes entonnés autour de son arrestation suivie d’un semblant d’incarcération à Makala. Decidemment, plusieurs analystes estiment que la Justice et les services de sécurité constituent le premier obstacle à l’établissement de l’État de droit en République Démocratique du Congo. Les mêmes sources renseignent aussi que des coups de fil en provenance de la haute sphère politique ont gâché l’affaire.

Lire aussi  Chute Katende : Avant Kabila, pendant Kabila, après Kabila, même morale !

Les agents qui ont poussé des cris de joie à l’annonce de l’arrestation de William Kazumba n’ont qu’à déchanter. Leur bourreau est libre, selon des informations captées par le média non-aligné, grâce à la dextérité de ses divers fins limiers branchés à des sources croisées.

Mupech Pech André

Lire aussi

Les plus populaires