Élections Sénatoriales et gouvernorales : Pour les mieux offrants !

 

Le vent qui a soufflé lundi 29 avril lors des élections Sénatoriales et gouvernorales sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo, a eu pour source, le pot de vin.

Mais pas n’importe lequel, le deal s’appelait les mieux offrants pour obtenir la main des députés provinciaux. L’odeur de la corruption fait du futur Sénat, une institution peu crédible sinon un caverne des corrupteurs et assoiffés du pouvoir mal acquis. Du jamais vu, tonne un observateur de la scène politique congolaise. Un seul et même individu rafler des voix aux législatives nationales et provinciales, aux sénatoriales et aux gouvernorales. Une alchimie réservée aux surdoués, sans nul doute.

Quatre fonctions politiques acquises de façon aussi aisée, n’est pas du domaine des humains. D’où, la conclusion selon laquelle, les élus provinciaux ont agi sous la mouvance des billets verts dans une compétition réservée aux plus offrants. Encore une scène de plus, l’image du pays vendue à la pelle par ceux là qui l’ont toujours malmené. Les congolais vont vivre à coup sûr, cinq ans des surprises désagréables avec une chambre haute du parlement corrompue, fait remarquer l’analyste


De son avis, la justice est appelée au secours d’un peuple livré entre les mains d’une minorité surarmée contre lui. Les sommes d’argent versées aux grands électeurs devraient servir à la reconstruction du pays. Le spectacle offert à la population est tout simplement désolent et mérite un châtiment correctionnel.

Lire aussi  Ensemble pour la République : Chérubin Okenda déjà remplacé à son poste avant son inhumation

Mupech Pech André

Lire aussi

Les plus populaires