Christian Malanga, ce courageux dont parlait Ambongo ?

 

Heureux qui sait lire les évènements. Kinshasa s’est réveillée ce dimanche 19 mai sous des coups de feu aux allures d’un putsch malheureusement manqué.

Sous la conduite du nommé Christian Malanga, les assaillants ont principalement visé du moins selon des sources sécuritaires, la résidence de Vital Kamerhe située dans la commune de la Gombe non loin du palais de la Nation. Les affrontements avec sa garde, l’armée venue en renfort ont fait trois morts dont deux gardes du corps et un assaillant. Le chef du commando a aussi été tué. C’est l’essentiel des évènements de cette journée dominicale agitée.

Seulement, à la lecture de la situation, les us et coutumes exigent de recourir au passé pour une analyse complète et compréhensible. Certaines images balancées sur la toile montrant Christian Malanga avec le Staff de la CENCO, poussent certains analystes à s’interroger sur la nature de cet homme et ses activités. Christian Malanga ne serait-il pas ce courageux à qui le cardinal Fridolin Ambongo faisait allusion pour renverser les institutions ? La réponse ne serait pas loin de l’affirmative au regard de la description des évènements de ce dimanche.

Lire aussi  RDC-Dossier Maisons préfabriquées : Toutes les procédures sur la passation des marchés ont été passées sous B. Tshibala (Document)

Fridolin Ambongo n’est – il pas impliqué dans le coup de force manqué? Tant d’interrogations à même de guider la justice militaire dans sa quête de lumière sur ce qui a failli de peu endeuiller le pays. Cela constituerait un précédent pour réorganiser les services de sécurité.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires