Kinshasa-COVID-19 : le pire est inévitable, alerte l’équipe de riposte

En République Démocratique du Congo, la pandémie de Covid-19 entre dans une phase exponentielle dans la ville-province de Kinshasa, épicentre de la maladie. Le pic de cette croissance sera atteint entre la première et la deuxième semaine du mois de mai 2020, estime le comité en charge de la riposte de la pandémie de Covid-19 dans un compte rendu, dont une copie est parvenue à la rédaction d’ACTU7.CD.

Ce document indique que les autorités sanitaires congolaises craignent le pire dès le début du mois de Mai à Kinshasa, où la pandémie de Covid-19, a fait jusqu’à présent 21 morts dans le pays et des chiffres alarmants en termes de contamination.

« Kinshasa entrera dans une phase de croissance exponentielle et cela menacera de déborder les hôpitaux », précise le compte rendu.


Pendant cette période, souligne le document, il faut s’attendre à un afflux important des malades dans les structures sanitaires qui vraisemblablement seront débordées.
« Si les efforts de préparation en cours ne sont pas finalisés à temps, il faudra craindre le pire », alerte le comité commis à la riposte contre cette maladie.

Lire aussi  Test Covid-19 : A l'aéroport de N'djili, l'INRB refuse tout résultat venu de l'étranger et oblige aux voyageurs de payer 45 USD

Craignant le pire, cette équipe a sollicité la prolongation de l’état d’urgence et le port obligatoire par tous les congolais des masques dans les milieux publics. Demande faite au Chef de l’État, Félix Tshisekedi lors d’une séance de travail avec son Directeur de cabinet adjoint.

Grâce Kenyero

Lire aussi

Les plus populaires