Naufrage sur le lac Kivu : le vice ministre de l’économie Didier Okito demande à la justice de se saisir de l’affaire

Didier Okito, vice ministre national de l’économie et élu de Bukavu lors des législatives nationales de décembre 2018 demande que les responsabilités soient établies après le naufrage intervenu samedi 16 mai 2020 à Bukavu.

Didier Okito pense que c’est inacceptable qu’un bateau ayant une faible capacité d’accueil transporte plus de 20 personnes et bien plus en cette période de confinement.
Il demande aux autorités provinciales de suivre de près ce dossier et à la justice de se saisir de cette affaire.

« Je demande à toutes les autorités provinciales en commençant par le gouverneur du Sud-Kivu, le procureur général de diligenter des enquêtes et que les auteurs soient punis. Je ne comprends pas cette situation.
En fait un hors-bord ne peut pas transporter au-delà de 12 personnes mais nos sources indiquent que 24 personnes étaient à bord de cet appareil flottant.
Ce hors-bord a été transformé à une boîte de nuit. Je demande que justice soit faite et que tous les parents qui ont perdu les leurs soient dédommagés », a déclaré Didier Okito.

Lire aussi  Incendie d'une embarcation à Maluku : "20 morts et 11 blessés" (Ministre provincial de l'intérieur

Environ 48 heures après ce naufrage, les recherches se poursuivent sur le lac Kivu pour retrouver les autres corps des personnes disparues.
Néanmoins le bilan provisoire fait état de 4 personnes mortes, environ 10 rescapés et plusieurs disparus.

Expedit Kyalu, depuis Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires