Ituri : L’armée met en garde contre “la désinformation, la haine et la violence”

Dans un communiqué de presse parvenu à ACTU7.CD, le secteur opérationnel de l’Ituri déplore les « discours de division, de haine, de désinformation, d’intolérance de certaines associations et certains politiciens » de l’Ituri.

Pour le porte-parole de l’armée en Ituri, ces discours « empêchent le bon déroulement des opérations sur terrain et démoralisent les troupes ». Les FARDC dénoncent et condamnent, toujours dans le même communiqué des appels à lautodefense, appels lancés, selon l’armée par « des politiciens en mal de positionnement et de popularité ».

Pour le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri et signataire de ce communiqué, tous ceux qui distillent ces messages sont des ennemis de la République. « Toute personne physique ou morale, ou tout média responsable de pareils agissements sera considéré comme étant en intelligence avec les forces négatives et sera traqué au même titre que la CODECO et autres groupes armés » prévient-il.

Lire aussi  Ituri : Des députés membres de la commission défense de l'Assemblée nationale s'enquièrent de la situation sécuritaire

Enfin, les FARDC appelent la population de l’Ituri dans son ensemble et la jeunesse en particulier à soutenir l’armée nationale et se désolidariser des mouvements « criminels et terroristes ».

La province de l’Ituri fait face à une insécurité accrue principalement dans les territoires de Djugu et Mahagi où sévit la milice de la Coopératve pour le Développement du Congo. Depuis le début de cette année, cette milice est responsable de la mort de plusieurs centaines de civils, de l’incendie des villages et du déplacement massif des populations.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires