Moralité publique : Constant Mutamba interpelle les Congolais

Dans une lettre ouverte intitulée « A bas la distraction. Exacerbation des antivaleurs, prise en otage de l’opinion publique par des phénomènes bénins et dérives démocratiques… », Constant Mutamba appelle à la bonne conscience des Congolais.

Il constate avec amertume que ses compatriotes s’illustrent plus à des débats de bas etage en lieu et place des échanges devant assurer le développement.

« Les débats de société se résument désormais aux épopées judiciaires, aux sextapes, aux phénomènes regrettables qui étalent publiquement des
antivaleurs », fait savoir ce libre penseur. Il estime que « certains compatriotes n’hésitent pas de s’illustrer en bon insulteur patenté, calomniateur ou encore par des dissertations honteuses qui s’en prennent injurieusement à des personnalités connues sous la forme d’une critique ouverte mal encadrée ».


Les réseaux sociaux qui servent de canaux de diffusion à toutes les formes d’attaques personnelles, d’atteinte à la moralité publique ou à l’honneur des tiers, regrette Mutamba, « se sont transformés en tribunaux destructeurs de mœurs et en moyens privilégiés de promotion de toutes sortes d’antivaleurs ».

Lire aussi  RDC : D. Kambayi interpelle les ministres Kankonde et Ngoy Mukena sur la situation sécuritaire du Kasaï-Central

« Il n’est pas rare de constater que la plupart de nos compatriotes passent des journées entières à discuter individus, à pinailler, à remuer des sujets déjà suffisamment pris en charge par des instances habilitées, cas de la justice, des institutions de la République ou encore des services publics plutôt que de développer des projets novateurs, à impact socio-économique réel », poursuit-il.

Selon Contant Mutamba, « les Congolais sont occupés par la vétille et le superficiel au lieu de développer leurs différents domaines professionnels de compétence ».
« Tous les débats sont réduits aux individualités et aux phénomènes à faible potentiel développemental de la société », regrette-t-il.

Dans cette lettre ouverte à ses concitoyens, Constant Mutamba est d’avis que « tous les débats sont réduits
aux mœurs reprochables des personnalités les plus en vue ou à des individus dont la capacité mentale s’atrophie dans une galère de discussions infertiles ».
« Chaque jour qui passe nous présente sa panoplie de théâtre inédite, avec les mêmes acteurs qui entonnent les mêmes chansons ».

Lire aussi  Jacky Ndala : "On ne va rien casser. On se bat pour notre pays"

Constant Mutamba part d’un fait que depuis un certain temps, l’actualité politique congolaise est dominée par des faits divers personnalisés qui occupent au quotidien nombre des Congolais, à travers essentiellement les réseaux sociaux, les médias traditionnels et des sujets de conversation à tous les niveaux de la vie
nationale.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires