Ituri : Les communautés locales dénoncent le silence de Kinshasa face à la montée de la violence

Les membres de l’Union des Associations Culturelles pour le Développement de l’Ituri (UNADI) regroupant les communautés originaires de l’Ituri condamnent la persistance de l’activisme de groupes armés qui tuent, pillent, incendient des maisons, violent les femmes et s’attaquent contre les militaires FARDC et les policiers en Territoire de Djugu, Mahagi et Irumu.

Au cours d’un point de presse animé mercredi 20 mai 2020 à Bunia, le président de cette structure Janvier Ayendu Bin Ekwale a également évoqué les conditions difficiles presqu’inhumaines dans lesquelles vivent les déplacés dans leurs milieux de refuge à travers la province.

L’UNADI s’inquiète de la présence massive des sujets Hutu rwandais dénommés Banyamwisha prétextant être à la recherche des terres arables dans le Territoire d’Irumu.


Les communautés autochtones de l’Ituri disent se sentir abandonnés par Kinshasa et fustigent le silence du gouvernement central face aux tueries des civils depuis bientôt 3 ans.

Lire aussi  Ituri : L'organisation internationale ADRA lance un projet de réhabilitation des routes de desserte agricole à Mambasa

Ces communautés plaident pour l’implication personnelle du chef de l’État dans l’imposition pour la consolidation de la paix en Ituri.

Les communautés autochtones de l’Ituri encouragent le gouvernement central a renforcer l’effectif des militaires dans la zone et assurer leur logistique de défense et sécurité dans les 5 territoires de l’Ituri, a fait savoir le président de leur structure au cours de son point de presse.

Parlant au nom de sa structure, Ayendu Bin Ekwale, a proposé au gouvernement central de diligenter une enquête dans la chefferie des Bwisha dans le Nord-Kivu afin d’identifier les causes profondes du déplacement massif de sa population vers la province de l’Ituri.

Le Président de l’UNADI a également souligné la nécessité pour le gouvernement provincial d’intensifier la campagne de sensibilisation et sur la désolidarisation des habitants d’avec les groupes armés et aussi impliquer l’UNADI dans les actions de paix en Ituri.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires