Kasaï-Central : L’arrivée de 50 militaires venus de Tshikapa sème la panique au sein de la population à Bakuakenga

Une panique généralisée a été observée jeudi 21 mai dans le chef de la population de bakuakenga en groupement de Bena Milombe situé à plus ou moins 180 kilomètres de la ville de Kananga.

Cette situation de panique est consécutive à l’arrivée de 50 éléments des FARDC en provenance de Tshikapa chef-lieu de la province du Kasaï et dont la mission n’est pas connue dans cette partie du pays, a alerté la société civile locale.

Contacté par ACTU7.CD, l’administrateur du territoire de Demba, s’est réservé de tout commentaire sur cette question laissant voir que rien ne prouve jusque-là la présence de ces éléments FARDC dans son entité.


Christophe Sakaji indique avoir été simplement informé de l’arrivée du gouverneur de la province du Kasaï, Dieudonné Pieme à Bakuakenga dans quelques heures, ce qui pourrait expliquer cette présence militaire, sans beaucoup de précisions.

Ce cadre de l’administration publique invite ainsi les habitants de Bakuakenga au calme et à la concorde de la paix mais également à ne pas céder aux manipulations politiciennes en cette période où la paix est souhaitée entre les deux provinces.

Lire aussi  Kinshasa : BDM demande à la Police de "cesser de filmer et de publier les images de l'intimité de Ne Mwanda Nsemi"

Le centre commercial de Bakuakenga fairait l’objet actuellement d’un conflit entre les gouverneurs du Kasaï Central et du Kasaï.

Neville Mbuyi à Kananga

Lire aussi

Les plus populaires