Ituri : Démarrage du projet de confection des masques lavables par les filles déplacées

C’est depuis quelques jours que la Division Provinciale des Affaires Sociales en Ituri a lancé ce projet à Bunia, chef-lieu de la province. Ce projet consiste en la confection des masques de prévention de COVID-19, avec l’appui de l’UNICEF.

Ce projet vise la confection de 60.000 masques d’ici deux mois pour renforcer la prévention du COVID-19 dans les sites des déplacés et est mis en œuvre par une équipe de 20 personnes (16 filles et 4 garcons) vivant dans les sites de Kigonze et ISP dans la ville de Bunia. 14 de ces jeunes filles couturières sont des déplacées et 2 sont issues de la communauté locale vivant autour des sites, a-t-on appris auprès des sources de la division provinciale des affaires sociales.

Ces 60.000 masques seront distribués aux personnes déplacées. A la fin de ce projet d’environ deux à trois mois, les couturiers vont acquérir les machines et tous les intrants à titre de réinsertion et d’auto-financement indiquent les mêmes sources.

Lire aussi  Ituri : Un mort et un blessé au cours d'une perquisition dans une résidence à Mongwalu

De son côté, l’UNICEF s’est engagée d’acheter les masques confectionnés au prix de cinq cents francs congolais (500 Fc) la pièce. Deux cents (200 Fc) vont revenir au couturier(e) et les restes seront affectés à la maintenance des machines et le recyclage des intrants.

Faute d’occupation et de ressources, la plupart de jeunes filles déplacées s’adonnent déjà à la prostitution suite à la précarité des conditions de vie dans les camps de déplacés afin de subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles, ont constaté quelques habitants de la ville de Bunia.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires