EPST : Recevant les syndicalistes, Félix Tshisekedi, favorable à l’audit de l’effectif des enseignants « afin de démasquer tout agent fictif »

 

Reçus le mardi 11 août par Félix Tshisekedi, les syndicalistes n’ont pas tergiversé pour réclamer leur droit devant le Président de la République. Au cours de ces échanges à la Cité de l’Union africaine, la délégation du Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) et le Syndicat des enseignants des écoles catholiques (Synecat) estiment que cet audit des effectifs des enseignants « est un préalable à l’amélioration des conditions des enseignants congolais ».

La rencontre du chef de l’État et les syndicalistes survient au lendemain de la reprise effective des enseignements en RDC. La sécretaire générale du SYECO, qui avait sollicité l’implication personnelle du Président de la République, a expliqué que Félix Tshisekedi est favorable à l’appel de ces deux syndicats. Le chef de l’État a insisté sur la nécessité d’un audit de l’effectif des enseignants afin de démasquer tout agent fictif.

Au cours de la 42e réunion du conseil des ministres tenue le 31 juillet par le président de la République, il a été évoqué « la situation préoccupante au sein du Ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique, due à l’affectation des nouvelles unités et la création des nouveaux bureaux gestionnaires ».

Lire aussi  Kasaï : 30.117 candidats, dont 14.181 filles participent aux épreuves hors session et session ordinaire de l'examen d'État

Selon le compte rendu du ministre de la communication Jolinot Makelele, « des informations parvenues au Président de la République, il appert que des nouvelles unités auraient été affectées et des nouveaux bureaux gestionnaires créés, impactant ainsi considérablement sur l’enveloppe salariale dédiée à l’éducation nationale dans le contexte actuel du programme de la gratuité de l’enseignement primaire qui a déjà commencé à produire des effets à la grande satisfaction de la population ».

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires