septembre 12, 2020

Grands Lacs : le mini-sommet de Goma reporté…

Partager cet article

Selon un délégué de la RDC présent à Goma, le mini-sommet de cinq chefs d’État qui devrait se tenir du 9 au 13 septembre, selon l’agenda initial, a été reporté au 23 septembre 2020 (Une date qui reste encore probable).
Cette information est également confirmée à ACTU7.CD ce samedi 12 septembre par une autre source proche de la présidence de la République sous couvert d’anonymat.

Cependant, les raisons de ce report n’ont pas été clairement indiquées.

Mais, est-il que l’absence du Burundi serait la principale cause de ce rendez-vous manqué auquel le rwandais Paul Kagame, l’Angolais Joao Lourenço et l’Ougandais Yoweri Museveni devaient prendre part sur invitation de Félix Tshisekedi.

Dans une note datée du 8 septembre 2020 adressée au ministère des affaires étrangères de la République Démocratique du Congo, le Gouvernement burundais à travers son ministère des affaires étrangères, tout en saluant les efforts de Félix Tshisekedi dans la promotion de la paix, la recherche de la paix et la coopération dans la région, a indiqué que les hautes autorités burundaises ne pourront pas prendre part au mini-sommet des chefs d’État, suite à leur calendrier chargé.

Dans cette note, le Gouvernement burundais estime prioritaire dans un premier temps; une rencontre bilatérale au niveau ministériel et se dit disposé à discuter avec la RDC notamment sur la gestion des questions de sécurité à la frontière commune avec la RDC, la promotion d’échanges commerciaux entre les deux pays, la gestion de la covid-19 aux frontières ainsi que d’autres questions d’intérêt commun.

A en croire certains observateurs, ce report pourrait permettre aux organisateurs de tenter d’obtenir la participation du Burundi a ces assises.

Il s’avère important de préciser que les délégations des différents pays concernés par ce mini-sommet se trouvent déjà à Goma dans le Nord-Kivu.

Ce mini-sommet de haute portée diplomatique devrait se pencher sur trois thèmes à savoir la paix et la sécurité dans la région, les relations diplomatiques et politiques entre les États de la région des grands lacs et la relance des activités économiques dans le contexte actuel de la covid-19.

Odimbale

3 017 vues
%d blogueurs aiment cette page :