RDC-Insécurité dans l’Est : Huang Xia soutient la combinaison des dispositifs militaires et non militaires pour sécuriser la région

 

Huang Xia, l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, est favorable à la combinaison des dispositifs militaires et non militaires pour maîtriser la sécurisation de l’Est de la RDC en particulier et la région des Grands Lacs en général. Il a signifié cette approche le lundi 18 septembre lors des échanges qu’il a eus avec la Ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza.

Huang Xia estime que si les moyens forts sont indispensables, mais ce n’est pas toute la solution. Il faut travailler davantage sur d’autres volets, à savoir : assumer la réinsertion, un meilleur retour dans la société pour que les gens voient un avenir plus prometteur. L’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs fait savoir que c’est donc avec cette approche holistique qu’on arriverait à mieux répondre aux défis de sécurité qui persiste toujours et surtout dans l’Est de la RDC.

Le diplomate onusien affirme qu’il y a beaucoup de dynamique dans la région des Grands lacs. Huang Xia reconnaît avoir échangé avec la Ministre d’État « pour voir comment les Nations-Unies pourraient accompagner et appuyer la RDC pour renforcer cette dynamique pour que tout le monde puisse travailler davantage ensemble de façon à mieux gérer ce dossier de paix, sécurité et surtout de développement ». Pour lui, l’avenir de la région des Grands Lacs et de tous ces pays des Grands Lacs repose sur la logique de coopération et d’intégration.


Devant Marie Ntumba Nzeza, l’envoyé spécial d’Antonio Guteress explique que l’Accord-cadre d’Addis-Abeba croît que les pays de la Région des Grands Lacs sont bien conscients aujourd’hui de l’importance d’une meilleure mise en application de cet instrument juridique. Huang Xia souligne que c’est la meilleure traduction des dispositions de cet accord cadre en action concrète qui permettra à cette région de mieux gérer les dossiers paix, sécurité et surtout le dossier de coopération, développement grâce à une logique d’intégration.

« Aujourd’hui, nous sommes heureux de voir que dans la région des Grands Lacs, c’est une volonté toujours plus forte de travailler ensemble. Cette volonté c’est à nous d’encourager les différents pays à renforcer cette volonté politique et de transformer toujours davantage cette volonté politique en action concrète », affirme Huang Xia.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires