Bukavu : la société civile dénonce le meurtre d’un militaire par des spoliateurs du cimetière de la Ruzizi

 

Le bureau urbain de la société civile à Bukavu condamne le meurtre du Sergent Major Vincent Baregayombo le vendredi 9 octobre 2020 vers 20 heures, heure locale par coups de machette.
Selon la société civile qui nous livre la nouvelle, ce militaire a été tué au cimetière de la Ruzizi par des spoliateurs dudit cimetière pendant qu’il interdisait à ces derniers d’y construire des maisons.
Dans une déclaration signée par Jackson Kalimba, président du bureau urbain, la société civile rappelle que le jeudi 2 et le vendredi 3 octobre 2020, certains spoliateurs du cimetière de la Ruzizi avaient menacé les cadres de base du quartier Nyalukemba.
Ces derniers ont eu la vie sauve grâce à l’intervention de plusieurs autorités de l’armée au Sud-Kivu.
Eu égard à ce qui précède, le bureau urbain de la société civile à Bukavu recommande aux autorités judiciaires de mener des enquêtes pour identifier les auteurs de cet assassinat.
La société civile propose aussi la création d’une commission mixte entre armée et autorités civiles qui procèdera à la destruction de toutes les maisons érigées dans ce cimetière.
Il sied de signaler que le cimetière de la Ruzizi est l’un des 5 que compte la ville de Bukavu. Malheureusement des constructions anarchiques s’y font comme pour dire que les vivants cohabitent désormais avec les morts.

Lire aussi  Kasaï : La lucha projette une marche ce vendredi pour réclamer le rétablissement de l'éclairage public

Expedit Kyalu à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires