Kisangani : Vive tension entre la population et les nouvelles recrues « militaires », des morts et des blessés

 

La commune de Lubunga, située sur la rive gauche du fleuve Congo, dans la ville de Kisangani est sous tension depuis l’avant-midi de ce lundi 19 octobre 2020 apprend-t-on des sources sur place.

D’après le bourgmestre de cette commune contacté par un média local, il s’agit des militaires « nouvelles récrues » qui s’attaquent à la population.

A la base de cette situation, l’attaque contre trois nouvelles recrues qui auraient été tabassés violement sur l’axe Opala vers le PK5. Il s’en est suivi un désordre généralisé dans les périphériques du camp Lukusa où ils sont cantonnés pour les entraînements indiquent les mêmes sources.


Un étudiant joint par ACTU7.CD indique qu’il y a des cas de pillage et des batailles rangées entre ces recrues et la population locale. La même source indique qu’il y aurait deux motos brûlées et 4 blessés graves dans les deux camps.

La police est sur les lieux pour rétablir l’ordre public. Depuis plusieurs mois, les recrues militaires denoncaient leurs conditions de vie dans le centre de formation de Lubunga.

Lire aussi  "Avec Félix Tshisekedi, le pays recouvre chaque jour ses droits, sa dignité et sa respectabilité dans le concert des nations" (Union sacrée)

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires