Minembwe : De violents combats entre Banyamulenge et Maï-Maï font des morts de deux côtés

De violents combats font rage dans la zone controversée de Minembwe, dans la province du Sud-Kivu depuis le matin de la journée de mercredi 21 octobre entre les Gomino (Banyamulenge) et les populations autochtones Maï-Maï Bafuliru. Selon la société civile oeuvrant dans cette partie de la République, des morts seraient signalés de deux côtés et la population serait en fuite.

L’insécurité devient récurente ce dernier temps à Minembwe. Il y a quatre mois, un mouvement de la population est observé depuis le mois de juin vers Minembwe-centre pour fuir l’insécurité à Kitavi. Ce village est situé à 5 Km au Nord de Minembwe-centre. Selon le bourgmestre de cette commune rurale, Gady Mukiza, 24 familles ont passé nuit dans le bâtiment de la commune. Ces personnes craignent pour leur sécurité après que leur chef du village soit retrouvé mort la nuit du dimanche à lundi 8 juin au village de Kalingi, situé à 13 Km au Nord-Ouest de Minembwe.

Lire aussi  RDC/Prix Progrès, Manager Média : Jean Marie Kasamba, Jeff Kaleb, Rachel Kitsita, Laurette Mandala... nominés (Annual Awards 2020)

La victime avait été enlevée par des hommes armés non autrement identifiés, souligne cette autorité civile. D’autres sources locales concordantes attribuent cette tuerie à trois miliciens du groupe Twigwaneho. Ces derniers auraient fait incursion dans le domicile de la victime avant de l’emmener à une destination inconnue. La victime, notable et chef du village de son état, est reconnue être très engagé dans les dialogues intercommunautaires dans la région.


Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires