« La restauration d’un état de droit n’est pas un leurre mais le fruit d’une volonté politique » ( F. Tshisekedi)

Lors de son adresse à la nation vendredi 23 octobre 2020, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo a laissé entendre que la restauration d’un état de droit n’est pas un leurre mais le fruit d’une volonté politique.

Selon Félix Antoine Tshisekedi, la mise en œuvre de l’état de droit est mal comprise par certaines personnes « habituées à l’impunité et au traitement de faveur ».

« Sa mise en œuvre énerve certains nostalgiques habitués à l’impunité et au traitement de faveur », a-t-il lâché d’un ton ferme.


C’est ainsi que privilégiant l’intérêt supérieur du peuple congolais, Tshisekedi souligne qu’aucun engagement politique ne primera sur l’intérêt supérieur du peuple congolais.

« Je ne laisserai aucun engagement politique de quelle que nature que ce soit primer sur mes prérogatives constitutionnelles et sur l’intérêt supérieur du peuple congolais », a-t-il renchéri.

Le discours de Félix Tshisekedi vient mettre fin à un long suspens et une série de spéculations entretenues par plusieurs. D’aucuns ont espéré à la fin de la coalition FCC-CACH tandis que d’autres à la dissolution de l’Assemblée nationale. Mais contre toute attente le garant de la nation, a manifesté son intention à former, après des consultations une union sacrée de la nation congolaise.

Lire aussi  Élections 2023 : Martin Fayulu refuse de participer

Jérémie Descon Muambi

Lire aussi

Les plus populaires