Joseph Kabila aux députés FCC : « La crise actuelle, c’est le non-respect de l’accord, et plus grave, du non-respect de la Constitution » (JA)

Face aux députés du Front Commun pour le Congo (FCC) jeudi dernier à Kingakati, Joseph Kabila a fait savoir que « la crise actuelle, c’est le non-respect de l’accord, et plus grave, du non-respect de la Constitution ».
« Il est évident que, la cause principale de la crise actuelle, c’est le non-respect de l’accord, et plus grave, du non-respect de la Constitution. On ne partage pas les mêmes valeurs avec nos amis du CACH », a déclaré Joseph Kabila.

En ce qui concerne l’État de droit promis par Félix Tshisekedi, Joseph Kabila a estimé qu’il y a deux poids deux mesures. « L’état de droit ? Seulement quand il s’agit des membres du FCC? il y a à boire et à manger », répond-t-il aux députés FCC. « Moi je préfère la justice, une justice qui est juste », affirme Joseph Kabila devant les parlementaires FCC

« Vous êtes témoins de plusieurs tentatives de musellement de nos deux chambres et par ricochet aujourd’hui, l’instrumentalisation de la justice. On a déjà eu à tout dire à nos partenaires, mais la réponse est toujours, non, c’est l’état de droit », s’est plaint l’ancien Président de la République cité par le magazine Jeune Afrique.

Lire aussi  ULD : les membres du conseil national évincent Raphaël Katebe et retirent le parti du FCC pour adhérer aux consultations

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires