Loi des finances 2021 : Josué Mufula appelle le Gouvernement à plus de réalisme dans l’amélioration des conditions de vie des militaires et policiers

 

L’ancien Kadogo, aujourd’hui Député National Josué Mufula appelle le Gouvernement de la République Démocratique du Congo à plus de réalisme dans l’amélioration des conditions de vie des militaires et policiers à travers les prévisions réparties dans le projet de loi des finances 2021.

Après des analyses techniques sur diverses articulations de ce projet de loi des finances exercice 2021 présenté le vendredi 13 novembre 2020 devant la représentation nationale par le premier Ministre sylvestre Ilunga Ilunkamba, Josué Mufula a souhaité voir le gouvernement être réaliste dans la matérialisation « de ces prévisions pour le bien-être des militaires et policiers ».

« Au chapitre dédié à la défense nationale, nous avons noté que les prévisions consacrées au fonctionnement sont parties d’une année à une autre, 235 milliards pour 2020 à 125 milliards pour 2021. Quant aux investissements sur ressources, ils ont été rabattus de 40 milliards à 17 milliards. Sans méconnaître la réalité de prévisions des recettes qui ont sensiblement baissé, nous souhaitons néanmoins rappeler au gouvernement que la défense est la première raison d’être de l’État selon le Général Charles de Gaulles. S’agissant du social du militaire et du policier, fer de lance de l’indépendance et de la souveraineté de notre patrie, nous notons que le Gouvernement a manifesté ses bonnes intentions à travers ces prévisions d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. C’est pendant nous invitons le gouvernement à plus de transparence et de réalisme dans l’exécution de ces prévisions », a-t-il déclaré.

Lire aussi  PTNTIC : Kibassa Maliba à Barcelone pour représenter la RDC au programme ministériel de GSMA MWC

Le projet de loi des finances présenté par le premier Ministre à l’autorité budgétaire contient un budget en équilibre en recettes et en dépenses à hauteur de 14.245, 5 milliards de francs Congolais soit près de 6,9 milliards de dollars américains. Il a été déclaré recevable et orienté à la commission économique-Financière de l’Assemblée nationale pour un examen approfondi avant son adoption.

David Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires