Nord-kivu/EPST Kibumba : La société civile alerte sur « la retenue de 100 mille CDF sur le salaire des enseignants » et « craint un soulèvement »

 

Les enseignants de Kibumba et Buhumba en Territoire de Nyiragongo viennent d’entrer en grève pour s’opposer contre la réduction de leurs salaires par le ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique.

Selon la société civile locale, plus ou moins 100 mille francs Congolais viennent d’être retranchés sur le salaire de plus de 120 enseignants et cela, sans aucun motif valable, situation qui au-delà du mouvement de grève déjà déclenché, risquerait de provoquer un soulèvement.

« La réduction de 100 mille Fc sur le salaire de chaque enseignant (…) touche le vécu quotidien et va perturber le social des familles de ces enseignants. Le développement de cette entité sera aussi ralenti.
Désormais c’est plus de 120 enseignants qui ont vu leurs salaires être réduits, ce qui fait plus de 12 millions de Francs Congolais par mois seulement pour Kibumba et Buhumba », alerte la société civile forces vives de Nyiragongo.


Mambo Kawaya Jean-Claude, président de cette structure, appelle le chef de l’État à prendre cette question à bras le corps tout en lui rappelant sa promesse d’améliorer le social des enseignants.

Lire aussi  Beni : les enseignants conditionnent la reprise des cours au paiement des N.U

« Qu’en est-il de ce 12 millions retranchés au salaire de ces enseignants? Alors où est passé le message du Chef de l’État qui disait : je compte améliorer le social de la population ? Aujourd’hui les enseignants pleurent et menacent d’aller en grève illimitée », poursuit-il.

L’année scolaire 2020-2021 a été perturbée depuis son ouverture par des mouvements de grèves des enseignants notamment sur la non-effectivité de la gratuité de l’enseignement prônée par le chef de l’État et sur la prise en charge des enseignants nouvelles unités et non payés (N.U et N.P)

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires