Ituri : La Convention pour le Respect des Droits Humains dénonce la passivité des services de sécurité après l’enlèvement d’un civil à Makumo

Ituri : La Convention pour le Respect des Droits Humains dénonce la passivité des services de sécurité après l’enlèvement d’un civil à Makumo

L’Organisation de défense des droits de l’homme « Convention pour le Respect des Droits Humains », CRDH, coordination du territoire de Mambasa en Ituri, dénonce la passivité des autorités sécuritaires après l’enlèvement d’un agriculteur au village de Makumo dans la chefferie de Babila Babombi, à près de 80 km au sud de Mambasa-Centre.

D’après le coordonnateur de cette organisation, les autorités sécuritaires sont restées « passives » alors que ce civil, enlevé il y a près de 2 jours, est toujours entre les mains de ses ravisseurs. Il indique que son organisation a contacté les autorités sécuritaires sans aucune avancée.


« Personne parmi les autorités n’est allée mener les enquêtes ou même s’inquiéter de cette disparition quoi qu’elles ont été informées (…) l’équipe de la CRDH a contacté toutes les autorités mais en vain », a-t-il déclaré.

Lire aussi  Beni : Deux députés nationaux "inquiets de la recrudescence de l'insécurité à Beu-Manyama"

Monsieur Kakule Colibri, âgé de plus de 60 ans, a été enlevé vers 2h du matin du 24 décembre dans son champ, à 5 km de Makumo. Depuis, aucune nouvelle de lui.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires