Kwango : rupture de stock d’intrants pour traiter le paludisme (Min. Prov. Santé)

Kwango : rupture de stock d’intrants pour traiter le paludisme (Min. Prov. Santé)

C’est depuis plus d’un mois que la province du Kwango est en rupture de stock des produits pharmaceutiques qui traitent le paludisme. C’est ce qu’a annoncé ce samedi 26 décembre 2020, la ministre provinciale de la santé du Kwango, Lamama Ndandu Akamba

« (…) il y a toujours rupture des médicaments pour traiter le paludisme, surtout les artésunates amodiaquines, maintenant le protocole de prise en charge n’est pas respecté. La prise en charge du paludisme se fait actuellement avec la quinine, or le traitement du paludisme est gratuit mais les patients commencent à acheter les médicaments pour soigner le paludisme », a déclaré Lamama Ndandu Akamba, ministre provinciale de la Santé de la province du Kwango.


Et de poursuivre  » la dernière distribution des moustiquaires imprégnées date de 2016, contrairement au protocole de prise en charge de paludisme qui exige que les moustiquaires soient distribuées chaque deux ans après, c’est un autre problème que nous avons, voilà pourquoi nous faisons appel aux partenaires pour nous sortir de cette situation ».

Lire aussi  Ituri : Au moins 7 morts et 200 vaches pillées lors d'une attaque à Irumu

Elle a en outre invité chaque ménage à assainir son environnement afin de lutter d’une façon ou d’une autre, contre le paludisme dans la province.

Patrick Matanga

Lire aussi

Les plus populaires