RDC : Les transfuges de l’ECT interdits d’engager le parti

 

Le parti politique Éveil de la Conscience pour le Travail et le Développement (ECT), a, dans un communiqué rendu public le samedi 23 janvier 2021 interdit aux membres adhéré à l’union sacrée de la nation, d’engager ni le parti politique ECT, ni le regroupement politique AAB, encore moins la plateforme FCC.

 » Les déclarations de l’infime minorité des députés nationaux ECT élus sur la liste AAB qui se sont écartés de la ligne de conduite et du cadre politique (ECT, AAB, FCC) dans lequel ils ont été élus, n’engagent que leurs propres personnes. Faute pour eux de tirer les conséquences de leur rébellion, il leur est strictement interdit sous quelques formes que soient d’engager ni le parti politique ECT, ni le regroupement politique AAB, encore moins la plateforme FCC », a déclaré le président national Boniface Balamage N’kolo.

Par ailleurs, en cas de récidive, l’Eveil de la Conscience pour le Travail et le Développement promet de lancer des poursuites judiciaires contre ses élus déserteurs conformément à ses statuts. « En cas de récidive, ECT se réserve le droit, conformément à ses statuts, de les poursuivre sur le plan national mais aussi les dénoncer devant les instances nationales, régionales et sous-régionales compétentes en la matière », a-t-il indiqué.

En conclusion, l’ECT a réaffirmé son appartenance à la plateforme FCC, sa loyauté et son soutien indéfectible au président honoraire Joseph Kabila ainsi que son attachement à la constitution de la République.

Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires