Des Parlementaires européens demandent à Josep Borrell de sanctionner Dan Gertler pour « faits de corruption grave »

 

Un groupe de parlementaires européens a saisi Josep Borrell, Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité pour lui demander d’infliger des sanctions contre l’hômme d’affaires Israëlien Dan Gertler, qui était récemment sous sanctions américaines pour faits de corruption.

Dans leur correspondance consultée par ACTU7.CD, ces 40 parlementaires expliquent que « le magnat israélien aurait amassé une fortune grâce à des opérations minières et pétrolières opaques et corrompues ». Dans cette même correspondance, ils révèlent qu’entre 2010 et 2012, la RDC aurait perdu au moins 1,4 milliards de dollars de revenus en raison de la sous-évaluation des actifs miniers et pétroliers vendus à des sociétés offshore liées à Gertler.

Au terme de la collaboration qui lie l’Union européenne et la RDC, ces parlementaires pensent que, « l’union européenne en tant que donateur majeur a un rôle crucial à jouer pour encourager une gouvernance transparente du pays tout en veillant à ce que des fonds corrompus n’entrent pas sur le marché européen ».


« Il est impératif que l’Union Européenne veille à ce que ses institutions ainsi que la monnaie commune n’autorisent pas les crimes économiques qui nuisent à la RDC, en facilitant ou en contribuant à des transactions qui bénéficient à Dan Gertler et à ses associés.
Comme vous le savez, la sous-commission des droits de l’homme a salué votre initiative sur le régime de sanctions pour les violations des droits de l’homme, même si elle regrette que le Conseil n’ait pas retiré la règle de l’unanimité, ce qui aurait pu rendre cet outil plus efficace dans sa prise de décision », renseigne la correspondance.

Lire aussi  CPI : Un Congolais élu deuxième vice-président

Les députés signataires de ce courrier disent également que le rapport de Global Witness et PPLAAF de juillet 2020 « détaille plus précisément comment Dan Gertler aurait échappé aux sanctions américaines en utilisant un réseau de blanchiment d’argent s’étendant jusqu’en Europe et s’appuyant sur l’euro ».

Sur ce, ils déplorent le fait que l’Union Européenne devienne « un refuge sûr pour les fonds corrompus et montre l’urgence de renforcer les mesures européennes prises à l’encontre de ces personnes ».

En 2017, le département américain du Trésor avait infligé des sanctions à Dan Gertler, « réputé proche de l’ancien président Joseph Kabila pour ses activités frauduleuses en RDC visant à mettre fin à une décennie d’activités opaques et à siphonner les revenus étrangers ».

A ce jour, Dan Gertler « semble avoir réussi à contourner ces sanctions en percevant ses revenus miniers en euro plutôt qu’en dollars américains, mais aussi en incorporant au moins une de ses holdings dans un État membre de l’UE ».

Lire aussi  Éthiopian Airlines suspend les deux pilotes qui s'étaient endormis durant le vol et qui ont raté leur atterrissage à Addis-Abeba

Parmi les députés européens signataires de cette lettre, on compte notamment Maria Arena MEP, Köster Dietmar MEP, Yenbou Salima MEP, Jordi Solé MEP, Manon Aubry MEP, Toussaint Marie MEP, Daniel Freund MEP, Ivan Štefanec MEP,
Ernest Urtasun MEP,
Bettina Vollath MEP, Strugariu Ramona-Victoria MEP,
Benifei Brando MEP,
Mounir Satouri MEP,
Milan Brglez MEP,
Engerer Cyrus MEP,
Samira Rafaela MEP,
Fabio Massimo Castaldo MEP, Idoia Villanueva MEP,
Franco Roberti MEP…

Plusieurs organisations de la société civile congolaise et internationale ainsi que les sénateurs américains ont dénoncé la licence octroyée à Dan Gertler le mardi 02 février, par le Trésor américain et le secrétaire d’Etat. Ils exigent une action immédiate afin de réexaminer, suspendre et annuler cette décision qui permet à l’homme d’affaires israélien Dan Gertler d’effectuer des transactions en dollars américains.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires