Procès en appel de Kamerhe : « le monde entier regardant de plus notre pays voudrait que seule la vérité soit dite et que la cour constate l’absence totale d’infraction » (A. Boji)

 

Ce samedi 13 février, une messe d’action de grâce a été organisée en la cathédrale Notre Dame de Liingwala, en faveur de Vital Kamerhe.

Le secrétaire général a.i, Aimé Mboji qui a conduit les cadres et militants de l’Union pour Nation Congolaise à cet office religieux, à deux jours de l’ouverture du procès en appel, a rendu un hommage mérité au président national du parti incarcéré depuis le 08 avril 2020.

« Dans 48h s’ouvre le procès en appel qui nous a privé notre leader depuis le 08 avril de l’année dernière dans un contexte particulier qui le trouve malade, dépourvu de tous ses moyens physiques. C’est ici l’occasion, plus que jamais de réitérer notre profonde préoccupation quant à la détérioration de la santé de l’honorable Vital Kamerhe et de solliciter une fois de plus, son évacuation pour des soins appropriés afin qu’il recouvre sa santé », a déclaré Boji Sangara.


Il a, à cette occasion, invité la justice à « constater le vide constituant l’infraction qui condamne injustement, Vital Kamerhe et de prononcer sans hésiter son acquittement ».

Lire aussi  Victoire de Félix Tshisekedi : À Beni, un silence éloquent après la proclamation des résultats provisoires

« De cette maison de Dieu, unis avec toutes les fédérations à travers le pays, nous tenons à rappeler à la justice que le monde entier regardant de plus notre pays voudrait que seule la vérité soit dite et que la cour constate l’absence totale d’infraction et l’honorable Vital Kamerhe soit reconnu non coupable et acquitté purement et simplement », a souligné le secrétaire général a.i de l’UNC.

Plusieurs membres des familles politique et biologique de Vital Kamerhe dont sa mère et Hamida Chatur son épouse ont pris part à cette messe en la cathédrale notre dame du Congo qui avait refusé du monde.

Jeff Kaleb

Lire aussi

Les plus populaires