L’an 2 du décès d’Antoine Gizenga : une messe d’action de grâce célébrée en sa mémoire à Bandundu

 

A l’occasion de la commémoration du deuxième anniversaire du décès de l’ancien premier ministre de la RDC et fondateur du parti lumumbiste unifié, décédé le 24 février 2019 à Kinshasa, une messe d’action de grâce a été célébrée ce mercredi 24 février 2021 en la paroisse Saint Hippolyte à Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu.

Plusieurs cadres et militants du PALU ont pris part à cette messe, y les membres du gouvernement provincial et les autorités politico- administratives de la place. A cette occasion, le secrétaire exécutif provincial du PALU/Kwilu Jimmy Kiaka a invité les cadres et militants du parti à l’unité afin de pérenniser l’héritage Legé par Antoine Gizenga.

« (…) je vous remercie tous d’avoir pris part à cette messe d’action de grâce pour la commémoration de l’an 2 du décès de notre patriarche. Je vous exhorte de bien vouloir garder une mémoire pieuse pour ce grand homme politique du pays et surtout de notre province en particulier. Il faut que nous puissions pérenniser l’héritage qu’il nous a laissé, et on ne peut que le faire en étant ensemble, d’où je vous appelle à l’unité, ensemble, nous pouvons faire mieux », a déclaré Jimmy Kiaka, secrétaire exécutif provincial du PALU/Kwilu.

Pour le vice-gouverneur de la province du Kwilu et cadre du PALU Félicien Kiway, il est avantageux de prendre pour modèle Antoine Gizenga, au regard de ce qu’il a accompli en RDC.

« Antoine Gizenga est un monument, il est un modèle à suivre étant donné qu’il avait lutté pour le bien-être des Congolais. Il était également constant dans la prise de ses décisions. Il nous a laissé en union, mais aujourd’hui cette unité est menacée, voilà pourquoi nous demandons à tous les cadres et militants qui divisent le parti, d’éviter cela, car, dans la division, on ne peut rien construire », a-t-il déclaré.

L’ancien premier ministre, Antoine Gisenga était décédé le 24 février 2019 à l’âge de 93 ans dans la capitale de la République Démocratique du Congo.

Patrick Matanga, à Bandundu

Lire aussi

Les plus populaires