RDC : Gédéon Kyungu, John Numbi, Kalev Mutondo…ces « fugitifs bénis » de la République toujours en cavale

 

A la lumière de l’arrestation à Brazzacille, le mardi dernier du ministre Willy Bakonga recherché par la justice rd-congolaise pour détournement des deniers publics, il s’observe qu’au moins trois autres fugitifs continuent de narguer le pouvoir judiciaire. Gédéon Kyungu, Général John Numbi, Kalev Mutondo…recherchés eux aussi pour différents actes posés contre leur pays, sont jusque-là considérés comme des hommes « fugitifs bénis » de la République dès lors qu’aucune suite n’est réservée sur leurs cas respectifs.

Début avril 2020, Félix Tshisekedi, donnait l’ordre d’arrêter un chef de guerre tristement célèbre et responsable d’atrocités dans l’ex-Katanga. En effet, quelques jours plus tôt, Gédéon Kyungu avait pris la fuite de sa résidence surveillée à Lubumbashi après que des dizaines de ses miliciens aient fait incursion dans la ville et dans d’autres localités de la province.

Gédéon Kyungu caressé par Joseph Kabila

Gédéon –il est connu sous son prénom– n’aurait jamais dû bénéficier d’une simple assignation à résidence. Il s’était évadé de la prison en 2011, deux ans après avoir été reconnu coupable de crimes contre l’humanité et condamné à mort. Lorsqu’il s’est rendu en 2016, le gouvernement du président de l’époque, Joseph Kabila, l’a placé en résidence surveillée au lieu de le renvoyer en prison. Une caresse aux lourdes conséquences.

La condamnation, au mois de mars 2009, du chef milicien Maï-Maï, Gédéon Kyungu Mutanga, et de vingt autres combattants Maï-Maï, poursuivis pour des crimes graves, notamment des crimes contre l’humanité, devant un tribunal militaire, a pourtant été un pas crucial vers la mise en place d’un système dans lequel les responsables doivent rendre des comptes en RDC, avait déclaré Human Rights Watch.

John Numbi parvient à traverser

Fin mars 2021, la justice militaire a lancé officiellement une enquête pour rechercher le général John Numbi, ex-patron de la Police nationale congolaise (PNC). Accusé d’être le commanditaire de l’assassinat, en 2010, de Floribert Chebeya, activiste des droits de l’homme, et de son chauffeur Fidèle Bazana, John Numbi aurait fui la RDC et se trouverait déjà au Zimbabwe. Une délégation de l’auditorat militaire a séjourné d’ailleurs à Lubumbashi pour essayer de comprendre les circonstances qui ont entouré la fuite du général.

Une centaine d’organisations de défense des droits humains avaient pourtant appelé à l’arrestation du général John Numbi dès que celui-ci avait été cité comme commanditaire de ce crime. Le nom de John Numbi a été donné récemment par deux policiers qui ont affirmé avoir participé à l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Dans l’opinion, John Numbi aurait quitté le sol congolais en complicité avec certains services de sécurité. L’arrestation à Lubumbashi d’un des gardes du corps de cet officier des FARDC pouvait offrir des pistes aux enquêteurs, mais rien n’est fait jusque-là. De même qu’une demande d’extradition de John Numbi ne serait pas encore à l’ordre du jour.

Mystère Kalev

L’ancien administrateur général de l’ANR est sous le coup d’un avis de recherche lancé contre lui par la justice congolaise.
Dans un document signé par le procureur général Bonheur Luntaka Madi, il est instruit aux agents de l’ordre d’aller à la découverte de ce dernier et l’emmener au parquet général près la cour d’appel de Kinshasa Gombe.

Kalev Mutondo, selon ce document de la justice, est poursuivi du chef des infractions d’arrestation arbitraire et détention illégalle avec tortures corporelles et d’extorsion. Ce qui pourrait expliquer plusieurs perquisitions effectuées par des militaires lourdement armés à la résidence de l’infortuné. Opérations militaires qui ont malheureusement abouti à un fiasco.

Et depuis lors, Kalev Mutondo, comme Gédéon Kyungu et le Général John Numbi, est en cavale. Dernièrement une folle rumeur avait signalé sa présence dans les locaux de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Les on-dits vite balayés par l’Abbé N’Shole interrogé par ACTU7.CD. Mystère.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires