Assassinat du sheikh Ali Amin : la société civile de Beni plaide pour des enquêtes pour retrouver les “ennemis qui se balladent paisiblement”

 

La société civile coordination urbaine de Beni, a réagi face à l’assassinat du chef de la communauté musulmane dans la région le sheikh Ali Amin samedi 1er mai en pleine prière dans une mosquée de la place.

Les forces vives dénoncent ce meurtre d’un leader religieux et demandent aux services de renseignements de mener des enquêtes pour trouver les auteurs de cet « acte ignoble ».

À cette même occasion, la société civile déplore l’assassinat d’un militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) le vendredi 30 avril dernier toujours en ville de Beni.

“La société civile ville de Beni recommande aux services de renseignements civils et militaires, de mener des enquêtes sérieuses aux fins de retrouver les auteurs de ces deux cas d’assassinats cités ci-haut et de le déférer devant la justice pour qu’ils répondent de leurs actes”, peut-on lire dans un communiqué de presse des forces vives de Beni dont une copie est parvenue à ACTU7.CD ce dimanche 02 mai.

Le président de cette structure citoyenne Kizito Bin Hangi appelle également la population à la vigilance face aux menaces des ennemis.

Pour rappel, c’est ce samedi 1er mai que les personnes non identifiées ont mis fin à la vie du sheikh Ali Amin alors qu’il conduisait une prière à la mosquée Jamia de Mupanda en commune de Ruwenzori.

Christopher Kambale

Lire aussi

Les plus populaires