Liberté de la presse : Patrick Muyaya promet de promouvoir l’exercice de la liberté d’expression dans le respect strict des lois de la République

 

Ce lundi 03 mai, l’humanité a célébré la journée mondiale dédiée à la liberté de la presse. Prenant part à une cérémonie organisé même jour à Kinshasa pour commémorer cette journée, l’actuel ministre congolais de la communication et des médias, Patrick Muyaya a lors de son discours, promis aux journalistes congolais de veiller « personnellement », durant son mandat, à promotion de l’exercice de la liberté de la presse en respectant bien évidemment les lois qui régissent le pays, pour « contribuer à l’essor d’un journalisme responsable, ethnique et professionnel ».

« Je veillerai personnellement, durant mon passage, à promouvoir l’exercice de la liberté d’expression dans le respect strict des lois de la République pour contribuer à l’essor d’un journalisme responsable, éthique et professionnel », a dit Patrick Muyaya.

En ce qui concerne la dépénalisation des délits de presse, le porte-parole du gouvernement pense que si les journalistes congolais veulent parvenir à une dépénalisation, ils doivent renforcer les structures de régulation et d’auto-régulation. En attendant une loi plus moderne et plus protectrice, Patrick Muyaya compte également soumettre prochainement au gouvernement congolais la proposition d’un moratoire sur les arrestations des journalistes sur des faits de presse.

Chaque 03 mai, l’humanité toute entière célèbre la journée mondiale de la liberté de la presse. Cette année le thème retenu est « l’information comme bien public ». La RDC pointe à la 150é place sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières.

Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires