Ituri : La CRDH appelle l’armée à intercaler les rebelles ADF qui planifieraient d’autres attaques

 

La Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) antenne de Mambasa, vient d’alerter sur de probables attaques des rebelles ougandais de Forces démocratiques alliées (ADF) contre Biakato et Makumo, deux (2) grands centres de négoce situés à plus de soixante-dix (70) kilomètres au sud de Mambasa, dans la chefferie de Babila Babombi. Cette organisation appelle les services de sécurité à tout mettre en oeuvre afin de faire échouer ces plans macabres.

D’après Kasereka Sivamwenda, coordonnateur territorial de la CRDH qui cite une otage qui s’est sauvée des mains de ces rebelles, ces combattants ougandais planifieraient d’autres attaques contre les deux (2) centres de négoces après avoir été mis en déroute par l’armée congolaise dans la cité de Mangina, au Nord-Kivu, et hier samedi dans la localité de Lukaya, à au moins quatre-vingts (80) kilomètres au sud de Mambasa. Il appelle les services de sécurité à tout mettre en oeuvre afin que ces tentatives d’attaques soient étouffées.

Lire aussi  Ituri : Un mort et une quantité importante d'or emportée par des bandits armés dans un cambriolage à Mongwalu

« Nous avons été informés par une otage que les rebelles ougandais ADF sont en train de planifier d’autres attaques contre Biakato et Makumo, dans le groupement Bangole. Or c’est ces deux cités qui accueillent les déplacés de Lukaya (…) Cette otage nous a également révélé que d’autres personnes sont retenues en brousse par ces rebelles. Nous demandons à l’armée de fermer toutes les issues menant à ces deux cités afin que le pire soit évité. Que tous les services de sécurité travaillent sur cette question », a-t-il alerté le média non-aligné.


Dans la matinée d’hier samedi 8 mai 2021, des présumés combattants ougandais ADF ont fait incursion dans la localité de Lukaya. Le bilan de cette attaque fait état de deux morts, dont un combattant ADF, et un blessé. La province de l’Ituri, comme celle du Nord-Kivu, est sous état de siège depuis le 6 mai dernier. Le Gouverneur militaire et son adjoint sont attendus demain lundi 10 mai 2021 à Bunia.

Lire aussi  Ituri : "Il n’y a pas menace d’attaque sur la ville de Bunia" (Jules Ngongo)

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires